Le sud de la Bolivie

La Bolivie est l’un des 3 pays d’Amérique du Sud que j’ai visité et sûrement celui qui m’a le plus impressionné.

 

En effet la Bolivie possède une variété de paysages incroyables : les hauts sommets andins, le lac Titicaca, les villes chargées d’histoire, l’altiplano (haut plateau), la forêt amazonienne, les déserts d’altitude, les volcans, le Pantanal (savane inondable) et une culture indienne encore bien vivante.

 

Mais ce qui m’a le plus marqué en Bolivie c’est la région du Sud Lipez et de Tupiza avec des paysages qui m’ont marqué à vie, parmi les plus beaux que j’ai vu dans le monde.

 

Voici les merveilles qu'il y a à voir  dans le sud bolivien.

 


Ce voyage en Bolivie a été effectué en 2002 et pour sillonner le sud Lipez, j’ai pris un tour organisé de 4 jours depuis Uyuni, en 4x4 avec un chauffeur/ guide local avec sa femme cuisinière. Et ensuite j’ai pris un bus pour me rendre d’Uyuni à Tupiza.

Désolé pour la qualité des photos, elles sont scannées, je n'avais pas de numérique en 2002.

 

Le Salar d’Uyuni

C’est la plus vaste étendue de sel au monde, situé à plus de 3500m d’altitude. Il porte le nom de la petite ville qui est à quelques kilomètres. Quelle sensation de se retrouver au milieu d’une si vaste étendue blanche  qui éblouit et qui parfois est recouverte d’une mince pellicule d’eau.

A la surface du Salar on peut voir de belles  formes géométriques et parfois les « ojos del salar » (les yeux du salar), des petites résurgences d’eau qui font des bulles à la surface du salar. On croise parfois des boliviens en vélo qui vont sur un lieu d’extraction de sel, ils ont des conditions de travail horribles, à cette altitude, la blancheur du sel éblouit et le soleil brûle, les amplitudes thermiques sont extrêmes.

 

 

On s’arrête visiter un hôtel fait de briques de sel, sympa à voir mais sans plus.

Au milieu du salar se trouve une « ile » : Incahuasi, « la maison de l’Inca », nous nous y arrêtons. Elle est désertique et recouverte de centaines de cactus, certains sont très vieux (plus d'un siècle), il y a même des viscachas, une sorte de lapin. En tout cas la vue est superbe sur cette mer blanche depuis ce promontoire.

 


Incahuasi avec ses cactus

 


Les Lagunes colorées du Sud Lipez

Après le salar, nous retrouvons « la terre ferme » ! Heureusement que nous sommes en 4x4 car les pistes sont rudes. Nous atteignons des joyaux nichés en bas de volcans aux sommets enneigés à presque 6000m: les lagunas, des lacs salés peu profonds. Elles sont à des kilomètres d'intervalle. Il y en a de différentes couleurs : des rouges, des blanches, des vertes, quel spectacle !

Ces couleurs sont dues à des sédiments et à des algues dont se nourrissent les nombreux flamands andins qui y ont élus domicile.

Ces lagunes font partie de la « reserva nacional de fauna andina eduardo avaroa ».

 

 

Quelle sensation aussi de se baigner dans un bassin avec une eau à 28°, au petit matin, juste à côté de la lagune gelée avec les flamands  et avec vue sur le Licancabur, un volcan  qui nous domine de ses presque 6000m d’altitude, que j’aurais voulu le gravir…

 

 

A cette altitude et avec le beau temps, le contraste  de couleurs entre les lagunes,  la (maigre) végétation,  les montagnes et le ciel bleu, c’est tout simplement sublime. Je suis comme un fou, j’adore ces paysages lunaires, arides, désertiques de haute montagne, je n’ai rien vu de pareil ailleurs dans le monde.

 


La laguna verde et la laguna colorada

 

L’Altiplano, le désert d’altitude

Les levers et les couchers de soleil y sont incroyables, quelles couleurs !

 

 

Nous traversons quelques hameaux comme Alota, je me demande bien comment les habitants arrivent à y vivre à l’année tant l’éloignement est pesant et les conditions de vie difficiles. Ce sont des éleveurs de lamas, des lamas qui rentrent à l’enclos avant le coucher du soleil.

 

Nous traversons le désert de Siloli près de la laguna colorada avec ses formations géomorphologiques façonnées  par les éléments comme par exemple « el arbol de piedra » (l’arbre de pierre).

 

 

Quelle surprise aussi de se retrouver dans un décor surréaliste de fumerolles, de geysers et de boue bouillonnante avec une forte odeur de soufre, c’est « el sol de mañana »  (le soleil du matin), une  ambiance magique à près de 5000m d’altitude.

 

Nous voyons aussi des plaques de neige  aux formes bizarres : les pénitents de neige façonnés par le vent et le soleil.

 

Nous croisons beaucoup de lamas (j’en ai mangé) et de « vicuñas » (vigognes), des camélidés sauvages proches des lamas mais plus petits. On a même vu un renard andin.

 

 

Sur le chemin du retour vers Uyuni, nous finissons notre tour du sud lipez par « la valle de rocas » (vallée des roches), un champ d’énormes blocs rocheux aux formes originales, propices  à l’escalade.

 

El sol de mañana

 

Les pénitents de neige

 


   El arbol de piedra

 

Soleil couchant sur l’Altiplano

 


Tupiza, un décor de Far West

Après un trajet chaotique de 9h dans un vieux bus sur une piste  de montagne, j’arrive à Tupiza.

C’est une ville proche de la frontière argentine, l’ambiance est différente de l’Altiplano. On a perdu de l’altitude, les gens sont plus souriants, plus ouverts, il y a plus de végétation, la température a augmenté et ici on se croirait dans un décor d’Ouest américain, d’ailleurs Sundance Kid et Butch Cassidy ont foulé ces terres boliviennes de Tupiza.

 

 

Je me régale car il y a pas mal de randos à faire aux alentours, dans des paysages superbes, attention quand même à la chaleur et au terrain bien rocailleux.  La rando la plus courue est « el cañon ». Les montagnes prennent des teintes colorées, la végétation est composée de différentes sortes de cactus et autres plantes épineuses et le relief est parfois particulier comme dans la « valle de los machos » la bien nommée avec ses rochers en forme de phallus comme en Cappadoce.

 

 

Au coucher du soleil, les montagnes autour de Tupiza flamboient.

 


Voici donc une petite visite du sud bolivien, des paysages à couper le souffle qui méritent à eux seuls un voyage en Bolivie, je recommande vivement, j'aimerais tant y retourner. Mais le pays est tellement grand et varié, pourquoi pas aussi aller faire un tour vers le lac Titicaca ou encore en forêt amazonienne ?

 

Écrire commentaire

Commentaires : 4
  • #1

    Sab (jeudi, 20 juillet 2017 09:48)

    Toutes les photos sont magnifiques ! Le genre de paysages que j'adore : les cactus, la mer de sel, el canon, beaucoup de ressemblance avec l'ouest américain. Je pense que j'adorerais la Bolivie ! Seul hic je pense que les heures de bus en montagne seraient un calvaire pour moi...

  • #2

    selamat jalan (jeudi, 20 juillet 2017 21:41)

    En effet ça fait penser aux paysages de l'ouest américain, surtout autour de Tupiza. C'est vrai que les transports en Bolivie sont exténuants... J'aimerais bien y retourner mais les billets sont chers!

  • #3

    David HATUEL (dimanche, 30 juillet 2017 11:53)

    Oui, en effet, on dirait dans certaines prises de vues l'ouest americain, entre autre, Bad water et sa mer assechée...brice canyon, valley of fire.....
    Ca doit être un superbe voyage.
    Fantastique.

  • #4

    selamat jalan (lundi, 31 juillet 2017 18:23)

    En effet, c'est fantastique!