Checklist de randonnée

La randonnée est une de mes passions, mon oncle m’a emmené randonner dans les Pyrénées depuis mon adolescence et grâce à lui c’est devenu une de mes occupations favorites et ma profession dans un magasin de sport depuis maintenant 16 ans.

 

Avec cet article je souhaite partager mon expérience acquise lors de mes randos et treks en France et à l’étranger.

 

Voici donc une checklist, que vous partiez en randonnée à la journée ou sur plusieurs jours, en autonomie complète ou non.


La randonnée est une de mes passions, mon oncle m’a emmené randonner dans les Pyrénées depuis mon adolescence et grâce à lui c’est devenu une de mes occupations favorites et ma profession dans un magasin de sport depuis maintenant 16 ans.

Avec cet article je souhaite partager mon expérience acquise lors de mes randos et treks en France et à l’étranger.

Voici donc une checklist, que vous partiez en randonnée à la journée ou sur plusieurs jours, en autonomie complète ou non.

Randonnée au Bako National Park, Sarawak (Malaysia)

Randonnée à la journée :

 

- les chaussures hautes (ou non) avec un bon amorti, une bonne accroche et  imperméable, adaptées pour le type de terrain rencontré (plaine, montagne, sentier, pierriers, éboulis, névés, glacier, dénivelé plus ou moins   important).

 

- les chaussettes de rando renforcées en synthétique, surtout pas en coton. Le coton garde la transpiration et une chaussette mouillée provoque des frottements donc des ampoules.

 

- les vêtements de randonnée légers, compressibles et respirants qui sèchent vite. Pour plus de détail sur le système 3 couches, voir cet article. Et pour des randonnées hivernales par grands froids, vous pouvez jeter un œil ici.

 

- le sac à dos 20 à 40 litres avec housse anti pluie.

 

- la gourde ou la poche à eau, je préfère la poche à eau car on peut s’hydrater tout en marchant et plus régulièrement. Emportez suffisamment d'eau c'est vital. Sinon vous pouvez emporter aussi des pastilles purifiantes pour désinfecter l'eau des lacs ou des torrents en montagne.

 

- les barres de céréale et autres friandises (gels, pâtes de fruit, fruits secs)  en cas de fringale ou de coup de mou.

 

- le réchaud avec la recharge et la popote si vous voulez manger des plats lyophilisés ou autres le midi.

 

- le couteau multifonctions type tatou, qui allie couteau, cuillère, fourchette, tire bouchon,...

 

- la carte topo genre top25 en France, j'en prends toujours une, sinon j'achète une carte de rando sur place quand je suis à l'étranger. Il y a aussi des petits guides de randonnée Rother que j'ai utilisé en Islande et en Corse, ils sont très bien.

 

- une boussole (?), personnellement je n'en utilise pas, la carte me suffit.

 

- le portable, pour appeler les secours, au cas où…

 

- la protection solaire : chapeau, casquette, crème solaire, lunettes, le soleil tape plus fort en altitude, ça serait bête d'attraper des coups de soleil ou pire une insolation.

 

- suivant le temps : veste imperméable et sur-pantalon ou un poncho avec des guêtres, gants et bonnet, polaire (le temps peut vite changer). Vérifiez la météo avant chaque sortie.

 

- une paire de bâtons, ce n’est pas obligatoire mais ça aide pas mal surtout avec un sac lourd en montée, ça soulage aussi les articulations et ça sécurise la descente. Je les prends pour mes randos en montagne.

 

- la trousse de secours avec pansements, compeed, strap, bandes, désinfectant et médication de base, couverture de survie, sifflet (si vous êtes perdu ou en détresse, pour éviter de se casser la voix), lacet de rechange (imaginez le lacet qui lache à quelques heures de marche de la voiture ou de toute habitation !), pince à tique, briquet (pour allumer le réchaud ou pour cramer le papier toilette), pierre à feu (au cas où le briquet est vide), frontale (si on se fait surprendre par la nuit).

 

- le papier toilette, creusez un trou et rebouchez après ou alors brulez le papier si il n'y a pas de risque d'incendie.

 

- un sac poubelle pour ramener ses déchets à la voiture.

 

-appareil photo, jumelles.

 

Et si vous rencontrez des passages aériens, il faudra penser à une corde et à un baudrier. Et si vous comptez faire des traversées glaciaires, il faudra s'équiper de crampons, piolet, baudrier, corde,... Mais là c'est un autre type de randonnée.

Dans le Caucase en Géorgie

Randonnée de plusieurs jours avec couchage en refuge

 

En plus de ce qui a été dit précédemment :

-un sac plus volumineux 40 à 60 litres.

 

- un drap de sac ou un sac de couchage adapté à la température rencontrée. En 2001 en Équateur,  j’ai dormi en refuge non chauffé à 4600m dans un sac de couchage 15°, je me suis caillé toute la nuit, j'ai très peu dormi et je n’étais pas frais le matin pour faire un sommet à plus de 5000m. L’année d’après je suis parti avec un sac de couchage -5° et là j’ai bien dormi à 5000m en refuge non chauffé, ma nuit glaciale en Équateur m’avait servi de leçon !

 

- des sacs de compression peuvent être utiles pour gagner de la place dans le sac.

 

- une frontale.

 

- une paire de sandales ou de tongues, quel bonheur de faire respirer les pieds le soir !

 

- les affaires de toilette "light" avec la serviette en micro fibre.

 

- une panoplie jour et une panoplie soir/nuit.

Au Népal, pour le trek du Langtang, j’alternais entre ma tenue de rando la journée et une tenue plus cool pour le soir.  Pour la nuit, il y a 2 écoles : soit avec des sous-vêtements thermiques (pour les plus frileux), soit à poil dans le sac de couchage (comme me disaient les chasseurs alpins quand j'habitais en Savoie).

Trek du Langtang au Népal

Randonnée de plusieurs jours en autonomie avec bivouac

 

En plus de ce qui a été dit précédemment :

- un sac plus volumineux 50/70l suivant son gabarit.

 

- un tapis de sol en mousse ou un matelas auto-gonflant. J’ai une préférence pour le matelas auto-gonflant, plus lourd mais moins encombrant, plus isolant et plus confortable.

 

- un sac de couchage adapté aux températures rencontrées bien sûr.

 

- une tente légère, peu encombrante et résistante, avec des arceaux en alu et bien sûr une bonne imperméabilité., elle doit supporter les intempéries en pleine montagne.

 

Ce qu'il faut retenir sur le bivouac: il est indispensable de bien dormir pour bien récupérer, sinon les journées de marche vont être bien longues et laborieuses.

Bivouac  dans les Pyrénées ariégeoises

Pour d’autres conseils comme comment charger son sac, comment choisir ses chaussures, le système 3 couches ou encore des idées de randonnées et  trek, vous pouvez consulter mon article sur la randonnée en voyage.  Partir bien équipé est primordial pour partir en randonnée, mais attention, pas trop chargé! Je suis à votre disposition si vous avez besoin de plus de conseils.

Bonne randonnée.

Écrire commentaire

Commentaires : 0