Berlin, du bist so wunderbar

Berlin, la capitale allemande est la 3ème ville la plus visitée d’Europe, à juste raison.

 

En effet il y a tant à voir et à faire dans cette ville immense et déroutante, mais aussi aux alentours. 

 

J'y étais allé une première fois en 1989, juste avant le chute du Mur, me voici de retour 28 ans plus tard, non sans émotion.

 

J’y suis resté une semaine, en famille, mais il faudrait beaucoup plus de temps pour faire le tour des sites et attractions, il faudra que j’y retourne !

 

Voici mon ressenti, mes bonnes adresses et mon compte rendu de ma semaine passée à Berlin.

 


Compte rendu d’une semaine à Berlin

Mon ressenti

J’ai beaucoup aimé l’ambiance particulière de la ville, à la fois bourgeoise, décalée et fêtarde. Cette ville est déroutante d’un point de vue architectural, le moderne et l’ancien se côtoient bizarrement, c’est un mélange de blocs d’immeubles à la soviétique, de beaux bâtiments/ monuments et de constructions récentes parfois futuristes. C’est surement dû au passé récent de la ville : seconde guerre mondiale (bombardements alliés) et guerre froide (Mur de Berlin). Elle est aussi en pleine mutation, les chantiers sont innombrables.

 

Des détails dans la rue rappellent en permanence le passé historique : les rangées de 2 pavés symbolisant le mur (par exemple devant le Reichstag), les petites plaques nominatives devant les maisons de juifs déportés (particulièrement dans le quartier de Scheunenviertel) ou encore quelques murs criblés d’impacts de balles datant de la guerre (comme par exemple sur le bâtiment à côté de "Topographie des terrors").

 

Ici on sent plus de liberté que dans d’autres villes européennes, elle semble tolérante : les looks extravagants sont légions sans choquer, on peut se balader dans la rue ou le métro avec une bouteille de bière à la main, que l’on soit jeune, vieux, habillé classe ou décalé, pas de jugement.  

 

J’ai trouvé les prix des restos très abordables pour une capitale européenne, une adresse qui paraissait chic ou huppée était en fait abordable.

 

Visites

Le Reichstag

C’est un monument massif qui a connu bien des péripéties. Pour bien le comprendre nous avions réservé depuis chez nous une entrée à heure fixe avec un exposé en français (donné par un employé/ guide du Reichstag),  expliquant l’histoire du bâtiment et expliquant le Bundestag (le parlement).

Après l’exposé nous sommes montés à la coupole moderne d’où l’on a une belle vue.

La coupole en elle-même est une œuvre d’art qui se marie bien avec le reste du bâtiment.

Petits détails à trouver: ils ont laissé les inscriptions faites par les soldats soviétiques en 1945 et une petite portion de mur d’origine est criblée d’impacts de balles datant de la seconde guerre mondiale.  

 

J’ai adoré cette visite, je recommande vivement.

 

Potsdam

C’est un peu le Versailles berlinois, l’ancienne capitale des rois de Prusse est  facilement accessible à 26 kilomètres de Berlin.   Les sites les plus impressionnants sont le château de Sans-Souci, le Nouveau Palais, la galerie de peintures et le château de l’Orangerie.

 

Mais la ville en elle-même, la capitale du Land de Brandebourg, n’est pas mal non plus avec ses maisons cossues, sa vieille ville, son quartier hollandais et ses monuments.

 

Attention, il faut passer la journée entière, les sites sont un peu éloignés les uns des autres et les visites sont chronophages.

 

Schloss Sans souci à Potsdam

Le nouveau palais à Potsdam

Topologie des terrors

C’est un lieu fort, émouvant, bouleversant, qui retrace toute l’horreur du règne des nazis, d’ailleurs il est situé où se trouvait la Gestapo. Ce petit musée est très bien documenté par thème : la montée du nazisme, la propagande, les camps, le procès des nazis, la chasse aux nazis après la guerre,…

 

A gauche en sortant du musée se trouve une façade de bâtiment criblée d’impacts de balles, impressionnant. Et devant le musée se trouve une portion du mur de Berlin.

 

East side gallery

Au bord de la Spree, c’est 1.3km de mur de Berlin resté intact et qui a été peint de fresques d’artistes du monde entier en 1990. Malheureusement, à cause de la connerie humaine, ils ont été obligés de mettre des barrières car des touristes et autres dégradaient le mur en marquant leur nom, en le taguant ou en emportant un petit bout de mur…

 

Et à proximité se trouve le très photogénique pont d’Oberbaumbrücke, particulièrement au coucher du soleil quand le métro jaune passe dessus.

 


East Side Gallery

Le pont d’Oberbaumbrücke

 


Camp de concentration de Sachsenhausen

C’est le camp de concentration nazi le plus proche de Berlin, la visite est poignante, prenante, émouvante. Il a servi ensuite de prison à l’armée soviétique à partir de 1945.

 

Un conseil, le site est grand, on y reste facilement toute la journée et prenez un audioguide, c’est pour moi indispensable. On y voit un musée, l’infirmerie (où ils faisaient d’horribles expérimentations), des baraquements, les cuisines, les pelotons d’exécution, les chambres à gaz, des fours crématoires, des fosses communes, des lieux commémoratifs et le tristement célèbre « arbeit macht frei » à l’entrée du camp.

 

Pour y aller, soit le S bahn ligne 1 ou le train régional direction Oranienburg. A la gare d’Oranienburg, il reste ¼ d’heure de marche à travers une zone pavillonnaire, on prend le même chemin que prenaient les prisonniers du camp...

 

Mémorial du mur

Il se trouve en plein air le long de la Bernauer strasse, il montre le système machiavélique mis en place par les autorités Est allemandes pour diviser la ville à cet endroit même, avec des bornes photographiques et audio. On y trouve une chapelle du souvenir, un monument aux victimes du mur avec des photos, une reconstitution du « no man’s land » appelé aussi « bande de la mort » avec une portion restante du mur. A voir !

 

Je conseille d’arriver par la station de métro « Bernauer stasse » pour repartir par la station « Nordbahnhof ». Justement, cette station Nordbahnhof contient une expo permanente de photos montrant comment la station a été condamnée car sur le tracé du mur, elle est devenue une gare fantôme.

 

Mémorial de l’Holocauste

Attention, émotions fortes ! Ici c’est un lieu de mémoire sur les victimes juives du nazisme. L’exposition est poignante et le monument composé de stèles est étonnant.

 

Diner à la Fernsehturm à Alexanderplatz (tour de la télévision)

Un de mes meilleurs souvenirs du séjour, quel plaisir de manger et de boire une bière («Bier und boulette»)  avec une vue exceptionnelle sur la ville, au coucher du soleil, j’ai adoré ! Nous avions réservé sur internet juste avant de partir pour Berlin.

 

Checkpoint Charlie

Le plus célèbre des points de passage entre l’ouest et l’Est, j’étais passé à Berlin Est par Checkpoint Charlie quand j’avais 16 ans en 1989, un moment d’émotion. Aujourd’hui c’est l’attrape touriste par excellence, nous y sommes restés 5 minutes, juste le temps de voir des touristes se faire photographier en tenue militaire pour quelques euros…

 

Une phrase tristement célèbre à Sachsenhausen

                A "Topographie des Terrors"

 


depuis la tour de la télévision

Hohenschönhausen, la prison de la Stasi

Un lieu triste et émouvant, c’est là que la redoutable police politique menait ses interrogatoires et emprisonnait les « ennemis du parti » du temps de la RDA. La visite est obligatoirement guidée par un ancien détenu, les visites en anglais sont à heure fixe, nous, nous n’avons pas eu le choix, la visite fut en allemand (pas d’audioguide), quelle frustration, heureusement que j’ai fait 3 ans d’allemand…

Pour mieux comprendre la vie à Berlin Est, sous la menace de la Stasi, il y a "La vie des autres" de Florian Henckel von Donnersmarck et "le tunnel" de Roland Suso Richter.

 

Tränenpalast (le palais des Larmes)

A côté de la gare de Friedrichstrasse, c’est là que les berlinois de l’Est faisaient leurs adieux à leurs proches de l’Ouest (d’où les larmes) du temps du Mur. C’est aujourd’hui un petit musée gratuit avec des films, des photos, des objets et même la cabine de contrôle de passeports. La visite est très intéressante pour ceux qui veulent un peu mieux comprendre la vie dans la ville divisée et le drame des familles et amis séparés.

 

Kreuzberg

On ne peut pas parler de visite dans ce cas-là, Kreuzberg est un quartier qui se vit plus qu’il ne se visite. C’est un quartier vivant, passionnant, fêtard, cosmopolite avec les façades « destroy » taguées avec plein d’affiches, des restos, des bars, des clubs techno. Je ne suis allé que du côté de la Spree, où il y a un parc où les familles turques piqueniquent le dimanche, il y a aussi les biergarten*, les lofts dans des bâtiments industriels en briques rouges, il y a le bucolique canal où on fait du pédalo, du kayak ou du stand-up paddle.

 

 

 Mais il y a aussi de quoi se balader à Alexanderplatz, Friedrichshain, Potsdamerplatz, la porte de Brandebourg, le quartier Scheunenviertel.

 

 

Une semaine n’est pas suffisante pour tout voir à Berlin, tellement la ville a d’opportunités de balades et de visites à offrir. Je serais bien allé voir le château de Charlottenburg ou encore le stade olympique ou Tempelhof ou Mauerpark le dimanche. J’y retournerai surement.

 

A Kreuzberg


Infos pratiques

Transport : la Welcome card AB ou ABC

C’est la carte de transport à avoir pour se déplacer dans Berlin en bus, train, tram, S bahn et U bahn. La carte AB couvre la plupart des attractions, la carte ABC vous permet  d’aller jusqu’à l’aéroport Schönefeld, Postdam et Oranienburg (Sachsenhausen). Cette carte donne des réductions sur certains lieux.

 

Attention à bien imprimer toutes les pages pour la retirer au guichet de l’aéroport, j’ai perdu ½ heure à faire imprimer la page avec le QR code, je n'avais apporté que la première page!

 

Argent :

Attention, le paiement par carte n’est pas aussi répandu qu’en France, certains restos ne prennent pas la carte, prévoyez du cash sur vous !

 

Et si vous voulez donner un pourboire à un serveur, ne le laissez pas sur la table, c'est mal vu, il vaut mieux le donner de la main à la main ou rajouter le montant du pourboire sur la note à payer par carte.

 

Dans la rue :

Attention aux cyclistes, il y en a beaucoup,  ils roulent vite sur les pistes cyclables qu’il y a souvent sur les trottoirs.

 

Langue :

Pratiquement tous les allemands rencontrés parlaient anglais et faisaient même l’effort d’insérer parfois quelques mots de français. Mais je conseille, comme pour n’importe quel pays, d’apprendre quelques mots ou phrases utiles (Allo, danke, bitte, entschuldigung, auf wiedersehen, tchüss,…). J’avoue que mes 3 ans d’allemand du lycée m’ont bien aidé.

 

 

Attention, le lundi pas mal de musées et sites sont fermés.

 

Une œuvre d'art sur la Spree

Les cellules dans l’ancienne prison de la Stasi

Mes bonnes adresses

« Casa Vacanze Almerico » à Neukölln

Nous avons logé chez Tiziana, une italienne très sympa  qui a des appartements à NeuKölln (Elsenstrasse). L’appartement que nous avions était propre, fonctionnel, à ¼ d’heure de la station Treptower Park et le bus 171 depuis l'aéroport de Schönefeld s'arrête presque devant la porte.

 

« Max und Moritz » à Kreuzberg

Un resto sympa pris d’assaut à Kreuzberg, bons plats et accueil très sympa. Réservation conseillée et paiement cash.

 

« Nah am wasser » à Neukölln

Une bonne adresse un peu bobo et bio où nous prenions nos petits déjeuner, au bord d’un canal pas loin de là où on logeait à Neukölln. Paiement cash.

 

« Augustiner »  à Gendarmenmarkt

Un resto bavarois où nous avons bien mangé, les serveurs et serveuses sont habillés en tenue traditionnelle bavaroise, le cadre est sympa.

 

« Der Klosterkeller » à Potsdam

Un resto traditionnel dans Postdam, bons plats et accueil sympa.

 

« Brauhaus Georgbräu »  à Nikolaiviertel

Ils brassent leur bière qui est excellente. L’accueil peut paraitre déroutant et froid au premier abord (les serveurs t’ignorent quand tu arrives) mais dès qu’ils s’occupent de toi, c’est souriant. C’est une cuisine bonne et copieuse. CB acceptée.

 

« Hofbräuhaus Berlin »  à   Alexanderplatz

C’est une immense taverne bavaroise bondée où la bière coule à flot, la bière et la cuisine sont bonnes, l’accueil souriant. CB acceptée.

 

« Zur Letzten Instanz » à Nikolaiviertel

On a bien mangé en terrasse dans ce restaurant un peu à l’écart de l’agitation d’Alexanderplatz. CB acceptée.

 

« Frei schwimmer »  à Kreuzberg

Le cadre est très sympa, on mange dans un resto de plein air en bois au bord d’un canal, dans le quartier décalé et fêtard de Kreuzberg (d’où le fond sonore environnant « techno »). L’accueil est souriant, la nourriture est bonne, mention spéciale aux « ribs ». CB acceptée.

 

 

 

Pour gouter à la célèbre currywurst, vous pouvez aller la déguster au musée de la currywurst, près de checkpoint Charlie, sinon il y a des kiosques un peu partout dans la ville.

 

 

 

Dans les restos que j’ai essayé et cité plus haut, les plats principaux vont de 10 à 20€ grand maximum, et un seul plat suffit tellement l’assiette est remplie. Ils servent à n’importe quelle heure, on a mangé parfois à 15 ou 16h sans problème.

 

Le Berliner Dom et la Fernsehturm derrière

Dans la coupole du Reichstag

Berlin en quelques mots

Histoire

L’histoire est partout et a façonné la ville. Un séjour à Berlin est un voyage passionnant et émouvant dans le passé de la seconde guerre mondiale ou encore de la guerre froide.

 

Bière

Moi qui aime la bière j’ai été gâté, il y en a de toute sorte, certains restos brassent même leur propre bière, je me suis régalé, « prost* » !

 

Wurst, kartoffeln und sauerkraut

Saucisses, patates et choucroute, les incontournables de Berlin ! Vous aurez du chou à presque tous les repas.

 

U bahn/ S bahn

C’est le très pratique métro souterrain et aérien de Berlin. La ville est tellement étendue que l’on est obligé de prendre ces transports et on y passe pas mal de temps. Il m’a fallu 2 jours pour me familiariser avec ce réseau dense.

 

Biergarten

Pour déguster une bonne bière en plein air, ils sont plus ou moins huppés ou destroy, des fois l’entrée d’un terrain vague était en fait l’entrée d’un biergarten.

 

Chantiers

Berlin est en pleine mutation, ça construit beaucoup, il y a pas mal de grues. Il y a par exemple le vaste chantier d’une ligne de métro à Alexanderplatz.

 

Les biergarten de Kreuzberg


wurst, kartoffeln, sauerkraut und bier

Voici donc mon compte rendu qui ne reflète que mon ressenti, mon opinion sur cette ville. N’hésitez pas si vous avez des questions et n’hésitez pas aussi à partager votre expérience de la ville.

 

« Auf wiedersehen* Berlin! »

 

Légende :


*« Berlin du bist so wunderbar » : « Berlin, tu es si merveilleux », vu sur des panneaux publicitaires dans les rues de Berlin

 

 

*biergarten : jardin ou terrasse où l’on consomme de la bière

 

 

*prost : tchin, santé

 

 

*Auf wiedersehen : au revoir

 

Écrire commentaire

Commentaires : 7
  • #1

    Sab (lundi, 05 juin 2017 19:27)

    Très intéressant.
    Peut-être un jour on ira ? Je trouverai bien autre chose que du choux à manger... En tout cas c'est toujours intéressant de retourner des années après dans des lieux déjà visités, ça donne presque une impression de revenir "à la maison" comme c'est familier.
    En tout cas vivement le prochain trip !

  • #2

    Manola (lundi, 05 juin 2017 20:23)

    Superbe partage. ...merci pour ce poste. ..j ai bien voyagé en te lisant.....que d 'histoire dans cette région !!!!

  • #3

    selamat jalan (lundi, 05 juin 2017 21:04)

    Merci à toutes les deux! Mon prochain article parlera du contraste entre ma première visite de 1989 et de mon retour en 2017. En tout cas je ne pensais pas prendre une claque comme ça en retournant à Berlin, j'adore!

  • #4

    Julien (mardi, 06 juin 2017 06:41)

    Super article très complet. A la fois on s'y croirait et en plus tu donnes plein d'infos utiles et de bons plans. Définitivement la capitale underground de l'Europe m'attire beaucoup.

  • #5

    selamat jalan (mardi, 06 juin 2017 09:04)

    Merci Julien! En effet je pense que tu aimerais beaucoup Berlin!

  • #6

    Delphine (lundi, 31 juillet 2017 16:05)

    Merci pour ces informations , nous prévoyons également une petite visite à Berlin en famille (avec 2 ados)
    En ce qui concerne "Diner à la Fernsehturm à Alexanderplatz" je ne comprends pas , quand je vais sur le site je vois une carte, et quand je veux reserver on me propose un prix unique 23 eur, avez vous une idée, devons nous prendre l'entrée à la tour pour manger au restaurant?
    Merci d'avance
    Delphine

    PS églement posté sur le forum du routard , je n'avais pas vu que je pouvais également commenté ici.

  • #7

    selamat jalan (lundi, 31 juillet 2017 18:22)

    Bonjour,
    Sur le site de la tour de Berlin (https://tv-turm.de/fr/page-daccueil/) il faut aller à "bar et restaurant", puis sur "offres spéciales et évènements", et là il y a "bière et boulette" au bar 203:
    https://tv-turm.de/fr/bar-restaurant/offres-speciales-evenements/
    En fait c'est au bar du 203 et l'entrée est incluse.
    N'hésitez pas si vous avez besoin!