Good morning Vietnam

Le Vietnam était un des rares pays d’Asie du Sud Est que je n’avais pas encore visité, peut-être nourri de préjugés dus aux mauvaises expériences de certains voyageurs.

 

J’entendais tout et son contraire sur ce pays.

 

En novembre 2016 j’ai voulu me faire ma propre opinion, je me suis rendu dans le sud du pays, dans le delta du Mékong.

 

Voici le compte rendu de mon expérience au Vietnam.


Itinéraire/ saison

 

Ho Chi Minh Ville (Saigon)/ An Binh Island (Vinh Long)/ Rach Gia/ Phu Quoc Island/ Ha Tien/ Chau Doc/ Ho Chi Minh Ville

 

Je suis parti en novembre, le début de la saison sèche dans le sud, donc beau temps à part parfois quelques orages de fin d’après-midi.

Je suis parti deux semaines car au-delà j’aurais eu besoin d’un visa qui coute 80€ et semble assez complexe à obtenir.

J’ai pris un vol A/R pour Kuala Lumpur puis de là un A/R sur un vol Air Asia. 

Dans le delta du Mékong

Budget 

 

Repas : de 2 à 10$ pour un repas pour deux avec boissons sauf une fois 20$ pour des crabes et grosses gambas dégustés sur une plage (il faut se faire plaisir !).

 

Hébergement : de 10 à 20$ pour une chambre double avec sdb, sauf sur Phu Quoc à 30$ pour la pire chambre du voyage.

 

Transport :

Les bus sont très abordables et j’ai apprécié la compagnie Futa Bus Line pour le rapport qualité/ prix et le confort. N’hésitez pas à prendre un bus sleeper pour de longs trajets.

Si vous devez prendre le taxi à Ho Chi Minh Ville, préférez les compagnies Mailinh et Vinasun, leurs chauffeurs mettent le compteur, ils sont fiables.

Pour éviter les bouchons vous pouvez prendre une moto taxi mais bien sûr marchandez.

A Ho Chi Minh Ville les bus de ville sont pratiques à prendre pour aller par exemple à Cholon (bus n°1) ou à la station de bus Mien Tay (bus n°2 et 39) à partir de la station de bus du marché Ben Thanh.

J’ai loué à 2 endroits différents une moto à la journée, ça coute 6/7€, le prix de la liberté.

 

Infos pratiques

 

Pour certains produits il y a une grande différence de prix entre Ho Chi Minh Ville et les petites villes du delta, par exemple un jus de canne à sucre coute 2 fois moins cher à Ha Tien qu’à Ho Chi Minh Ville.

 

Quand il n’y a pas de moneychanger, le change se fait rapidement et à bon taux dans les banques.

 

Comme partout en Asie du Sud Est marchandez, la plupart des prix sont gonflés pour les touristes.

 

Attention, juste pour info on a eu une tentative d’arnaque dans un bus. Un mec avec chemise manches longues et badge autour du cou  entre dans notre bus local juste à la sortie de la station de bus d’Ha Tien. Il vient directement vers nous en nous demandant de payer le trajet 15$ ! C’est plus cher que le prix d’un bus « de luxe »,  en plus on parle en dong (la monnaie vietnamienne), pas en dollars et il est venu directement vers nous c’est louche. Devant mon refus de le payer et mon énervement grandissant,  il n’insiste pas et sort du bus la tête basse, il a tenté… Je ne sais pas si c’est récurrent mais attention si ça vous arrive.

Une pagode sur la colline de Sam, Chau Doc

Ressenti

 

Comme je l’ai dit en intro je n’étais pas chaud pour aller au Vietnam, nourri par des retours mitigés de voyageurs (mauvais accueil, arnaques,…). Puis j’ai discuté avec un voyageur habitué du Vietnam qui m’a donné envie d’y faire un tour, de me faire mon opinion, je n’allais pas ignorer indéfiniment ce pays…

Sur place j’ai beaucoup apprécié la gentillesse et le sourire des gens, la frénésie d’Ho Chi Minh Ville partagée entre son passé et sa course au modernisme, J’ai aussi aimé les paysages et la vie du delta du Mékong, la qualité des hébergements et des transports, la vie rurale, les innombrables marchés pittoresques et hauts en couleur, la cuisine excellente et variée que l’on trouve partout.  Vous l’aurez deviné, je recommande d’y aller. Moi qui ai visité pas mal de pays d’Asie du Sud Est, ce pays est à part, dépaysant, envoutant, j’y retournerai c’est sûr.

Un beau sourire au marché de Duong Dong

Mes bonnes adresses

 

« Ba Linh homestay » sur l’ile d’An Binh, Vinh Long : il y a tant à dire de positif entre l’accueil excellent de toute la famille, les cours de cuisine du soir pour préparer le diner, leur tour en bateau avec Hoa leur batelier très sympa, le cadre campagnard du delta du Mékong, les repas très bons... Le prix comprend la chambre, le petit dej et le diner, il vaut mieux réserver c’est souvent complet.

 

« Thuan Loi hotel » à Chau Doc : très bien situé au bord du fleuve et près du marché, les chambres sont propres et l’accueil souriant. Je recommande le moto taxi qui bosse pour eux, très pro, aux petits soins.

 

« An An hotel » à Rach Gia : c’est un hôtel propre et pas cher dont je retiendrais surtout le super accueil.

 

« Thu Phuong restaurant » à Duong Dong, Phu Quoc island : dans une ruelle c’est un petit resto de poissons et fruits de mer avec des produits frais et peu chers comparé au night market. Excellent accueil.

 

« Long Chau hotel » à Ha Tien : un hôtel tout confort, bon accueil et propre à petit prix, avec balcons et vue sur le fleuve.

 

A Ho Chi Minh Ville je  suis resté dans 2 hôtels à la même adresse, presqu’en face l’un de l’autre : le « Saigon central hostel » et le « blue river hotel 2».  J’ai une préférence pour le Blue River pour ses prix moins chers et l’accueil, pour des mêmes prestations, mais le Saigon Central est pas mal non plus, 2 bonnes adresses dans une cour tranquille, loin du quartier « backpackers » (que je n’aime pas).

 

Le « Nhu Lan » à côté de la tour Bitexco à Ho Chi Minh Ville est un resto/ cantine où l’on a très bien mangé à 2 reprises, pour pas cher. Sinon nous avons beaucoup mangé une cuisine simple mais savoureuse dans les petits restos de rue.

 

« Saigon kitsch » à Ho Chi Minh Ville, une boutique pour se rapporter des souvenirs, c’est plus cher qu’au marché mais c’est original et de meilleure qualité.

La campagne autour d’Ha Tien

Mes coups de cœur

 

An Binh : une ile du Mékong en face de Vinh Long, à sillonner à vélo, un havre de paix à la campagne avec des arbres fruitiers partout, des canaux et des hébergements de qualité.

 

Chau Doc : une ville typique du delta, à la frontière avec le Cambodge, un marché comme je les aime, des gens souriants et sympas, un marché flottant, des pagodes partout, des « food stalls » le soir pour se régaler, une population cosmopolite (vietnamiens, khmers et Cham).

 

Ha Tien : après la décevante et très touristique Phu Quoc, j’ai été content de retrouver une petit ville tranquille en bord de mer et de fleuve,  entourée de paysages de collines couvertes de forêt et des rizières, avec des gens moins habitués à voir des étrangers, des pagodes, un marché bien sûr et une plage pittoresque où nous avons dégusté de très bons fruits de mer.

 

La grande déception : Phu Quoc

 

Je suis resté moins longtemps que prévu sur Phu Quoc. J’ai sillonné le nord-ouest de l’ile en scooter. Cette ile a dû être belle quelques années en arrière, aujourd’hui les plages sont bétonnées, sales, il y a des chantiers partout. La capitale Duong Dong est une ville chaotique, polluée, déconcertante quand on croyait se retrouver sur une ile tranquille. J’y ai eu aussi le pire hébergement (bruit, puces) et le plus cher du voyage (30$).  Il y a quand même encore des lieux assez sympas qui méritent une visite : le marché de Duong Dong, la piste dans la foret entre Ganh Dau beach et la route principale du centre de l’ile et le village de pêcheurs de Rach Vem.

Le village de Rach Vem, Phu Quoc

Si je devais résumer le pays en quelques mots :

 

Gentillesse : partout j’ai rencontré des gens accueillants, souriants et prêts à rendre service malgré la barrière de la langue (peu de vietnamiens rencontrés parlaient anglais).

 

Cuisine : je me suis régalé et jamais lassé de la nourriture qui est bonne et variée avec le célèbre pho, le bo bun, les rouleaux de printemps, le banh mi, les fruits de mer ou encore les poissons du delta du Mékong.

 

Scooters : en arrivant à Ho Chi Minh Ville c’est la première vision que j’ai eu, des scooters partout sur les routes, elles s’infiltrent partout et sont beaucoup plus  nombreuses que les voitures. Attention aux premières traversées de rue à Ho Chi Minh Ville !

 

Propagande : que ça soit par de grands panneaux ou par des hauts parleurs, la propagande est pas mal présente et rappelle des dictatures que j’ai visité (Iran ou Birmanie par exemple).

 

Marchés : dans n’importe quelle ville ou village il y a un marché vivant et coloré, avec parfois des spécialités locales insolites.

 

Chapeau conique : il n’est pas là pour le folklore, on en voit partout, les femmes s’en servent pour se protéger du soleil en ville et à la campagne. C’est une bonne idée de cadeau, ma femme en a acheté un.  Pour le payer moins cher, achetez le dans une petite ville non touristique plutôt qu’à Ho Chi Minh Ville.

Les scooters à Cholon

La propagande communiste

Un délice au bord de l’eau !


Voici donc un petit compte rendu de mes deux semaines dans le sud du Vietnam. Ceci ne reflète que mon ressenti et mon expérience, j’ai beaucoup aimé découvrir ce pays et j’y retournerai sûrement pour découvrir le centre et le nord du pays. N’hésitez pas si vous avez des questions à me poser  ou si vous voulez partager votre expérience et pour plus de photos, voici une petite galerie.

Écrire commentaire

Commentaires : 8
  • #1

    manola (dimanche, 04 décembre 2016 18:07)

    Bien agréable de te lire....on m en a toujours dit du bien de ce pays...

  • #2

    selamat jalan (dimanche, 04 décembre 2016 19:49)

    Merci Mano!
    Moi j'en entendais du bien et du moins bien.
    Bon séjour sur ton ile, fais de belles photos et profites bien de ta famille, bises

  • #3

    Sab (lundi, 05 décembre 2016 22:00)

    Ton récit donne plutôt envie. Les avis négatifs qu'on t'avait donné étaient sur quoi concrètement ?? La dame du marché sur la photo elle vend quoi ? C'est enveloppé... à manger j'imagine ? Le blues du retour est toujours là ? À mon tour...
    biz

  • #4

    selamat jalan (lundi, 05 décembre 2016 22:27)

    Les avis négatifs portaient sur des arnaques fréquentes et des vietnamiens pas sympas qui n'en veulent qu'à ton argent, mais ce n'est pas ce que j'ai constaté sur place, au contraire et tant mieux!
    La dame du marché elle vend du riz gluant avec quelque chose d’indéfinissable à l’intérieur, et comme elle ne parlait pas anglais...
    Oui le blues du retour est là, je passerais tout mon temps à sillonner le monde...
    Bises

  • #5

    maeva (jeudi, 15 décembre 2016 16:23)

    Coucou,
    Comme quoi il faut se faire sa propre expérience et pas écouter les autres!! Je retiens pour plutard! C'était très intéressant et j'aime bien le résumé du voyage en quelque mots, c'est explicite.
    Bisous à vous 2

  • #6

    selamat jalan (jeudi, 15 décembre 2016 21:46)

    Oui, il faut toujours se faire sa propre opinion et pas forcément écouter aveuglément les autres, et ça dans tous les domaines!
    Bises!

  • #7

    Belloutte (mardi, 02 mai 2017)

    Votre récit est court clair et précis.Très agréable à lire.
    J'ai pris note des restos!!!!
    Je pars dans 3 jours.
    Vos photos sont magnifiques.
    Cdlt

  • #8

    selamat jalan (mardi, 02 mai 2017 08:27)

    Merci Belloutte, content que ce compte rendu vous ai aidé!
    Bon voyage et n'hésitez pas à me faire un retour sur votre périple!
    Cordialement.