Le jour où j’ai vu des tigres

Le Népal est surtout connu pour ses montagnes, ses hauts sommets himalayens  et pour Katmandou avec ses temples.

 

Mais ce ne sont pas les seuls attraits de ce petit pays coincé entre l’Inde et le Tibet. Dans la région du térai*, proche de la frontière indienne, il y a le parc national de Bardia.

 

C'est un parc immense et assez peu visité où il y a des éléphants, des rhinos, des crocos, des ours,  des dauphins d’eau douce, toutes sortes de singes, d’oiseaux, de daims, de serpents, mais surtout il y a le tigre du Bengale ! 

 

Voici le récit du jour où j’ai vu des tigres.


Le Népal est surtout connu pour ses montagnes, ses hauts sommets himalayens  et pour Katmandou avec ses temples. Mais ce ne sont pas les seuls attraits de ce petit pays coincé entre l’Inde et le Tibet. Dans la région du térai*, proche de la frontière indienne, il y a le parc national de Bardia, j’y suis allé à 2 reprises. Bardia est un parc immense et assez peu visité où il y a des éléphants, des rhinos, des crocos, des ours,  des dauphins d’eau douce, toutes sortes de singes, d’oiseaux, de daims, de serpents, mais surtout il y a le tigre du Bengale ! Voici le récit du jour où j’ai vu des tigres.

Un daim

Bardia est un parc national dans une région frontalière avec l’Inde, où vivent les Tharus, un groupe ethnique du Népal . Ce parc est beaucoup moins visité que celui de Chitwan car très éloigné de Katmandou, il nous a fallu environ 12h pour l’atteindre dans un bus inconfortable.

 

A ma première visite en 1999,  j’avais rencontré des éléphants sauvages assez énervés en pleine forêt, j’avais vu des dauphins d’eau douce dans la rivière  Karnali et j’avais trouvé un scorpion dans une de mes chaussures dans ma chambre. J’avais aussi loué un vélo avec un anglais pour visiter les villages tharu aux alentours. J’ai  gardé un excellent souvenir de mon séjour.

 

Pour ma deuxième visite en 2014 je suis avec ma femme, nous logeons au bardia adventure  resort, en bordure du parc. Nous y resterons 3 nuits. Notre guide est Arjun, un tharu, il est d’une grande gentillesse et patience, et bien sûr passionné par les animaux.

C’est parti pour l’aventure

Le jour J

 

Nous nous levons tôt, à 6h, pour prendre le petit dej à 6h30. Nous avons bien dormi, aux sons de la nature. Après le petit dej nous partons pour une « jungle walk » munis de nos grands « bamboo stick *» et de jumelles. Arjun nous explique quoi faire en cas de rencontre avec un rhino, un éléphant ou un tigre.  Il fait frais, la brume goute des feuilles. On marche dans la « sal forest* » pour ensuite traverser une rivière, on doit se déchausser. On longe la rivière et en chemin on voit des traces de tigres et d’éléphants, mais aussi un crocodile paressant au soleil sur les berges de la rivière, on voit aussi un aigle pêcheur. Parfois on entend des cris d'alarme de singes ou d'oiseaux suivis de rugissement de tigres, quelle sensation!

 

Quel plaisir de marcher en pleine nature, à la recherche d’animaux à observer dans leur élément, en liberté totale.

On arrive à un spot d’où l’on a une belle vue dégagée sur un cours d’eau tout en étant caché par la végétation, parfait pour attendre les animaux. Visiblement c’est un bon spot, plusieurs guides arrivent avec leurs clients. On doit tous se taire et ne pas trop bouger si on veut avoir la chance de voir un animal. On observe des ibis noirs, des martins pêcheur et d’autres oiseaux dont je ne connais pas le nom, Arjun est là pour nous dire les noms, il les connait tous.

 

Les guides scrutent l’horizon à la recherche d’un plus gros animal à observer. On n’a pas longtemps à attendre car tout d’un coup les guides sont tout excités, 2 tigres, un couple, ils s’apprêtent à traverser la rivière. Et  pour notre plus grand bonheur, ils prennent leur temps, ils ne sentent pas notre présence. Quel moment unique de voir ces magnifiques félins en liberté dans leur élément. Que je regrette de ne pas avoir un appareil photo avec un bon zoom, je fais pale figure comparé aux autres touristes bien équipés. Mais ce n’est pas grave,  l’essentiel c’est d’avoir vu ces tigres pendant presque 10  minutes.

Le couple de tigres

Dès que les tigres disparaissent dans la foret, les guides tout excités se congratulent, ils sont heureux d’avoir vu des tigres comme si c’était la 1ère fois. Arjun nous dit que c’est rare de voir des tigres en cette saison et un couple en plus.  Quelle chance ! En effet on voit plus d’animaux juste avant la mousson quand les cours d’eau sont au plus bas, les animaux s’abreuvent à moins d’endroits et la végétation est moins luxuriante.  Là nous sommes en novembre, après la mousson. En tout cas tout le monde est heureux d’avoir pu vivre cette rencontre.

Au bout d’environ 1 heure, alors que nous sommes toujours au spot en train de regarder des daims se baladant près de nous, un autre tigre, une femelle ! Pratiquement au même endroit que les 2 autres, elle traverse aussi la rivière mais plus rapidement.

Le 3ème tigre

Arjun est tout fou d’avoir vu 3 tigres dans la même journée, c’est la 1ère fois.

On se remet à peine de nos émotions qu’Arjun entend les singes pousser des cris d’alarme, un autre tigre n’est pas loin, on l’entend rugir pas longtemps après. On espère qu’il traversera aussi au même endroit, mais non, on aura beau attendre, on ne verra pas un 4ème tigre.

Après avoir mangé, on change d’endroit, on part sur le territoire des rhinos avec un autre guide et ses clients, l’endroit est dangereux, on est dans les hautes herbes, on peut tomber nez à nez avec  le rhino. On voit des bouses et des traces fraiches mais pas de rhinos.

On arrive à un autre spot, au bord d’une rivière aussi,  Arjun grimpe dans un arbre pour observer. Un groupe d’une vingtaine de macaques est devant nous et un groupe d’une dizaine de langurs est à notre droite, les macaques s’approchent des langurs*  pour les chasser, sous l’œil indifférent de quelques daims. Que d’animaux ici aussi, on en prend plein les yeux.

Les macaques ont chassé les langurs

Il est temps de repartir vers l’entrée du parc, en repassant par le spot des tigres, il y a du monde, la rumeur comme quoi on a vu 3 tigres s’est répandue et a attiré les autres groupes. Tout d’un coup les guides qui observent du haut d’un arbre nous préviennent qu’un rhino arrive, on ne le voit pas bien, il reste dans les hautes herbes, dommage.

On part, le soleil descend, on croise d’autres traces de tigres ainsi que des excréments et le sol gratté qui  délimitent le territoire. On voit aussi des perruches vertes, des aigles pêcheurs, des troupeaux de daims et de belles traces d’éléphants, on traverse son territoire.

Traces de tigre

Traces de rhino

Traces d'éléphant


Le chemin du retour est long, nous sommes épuisés mais heureux de notre journée riche en émotion. Nous nous endormirons des images plein la tête, mais il faut récupérer, le lendemain nous repartirons à la recherche d’animaux.

 

J’espère que cette journée parmi les tigres vous aura donné envie d’aller à Bardia. Vous êtes pratiquement sûr de voir des animaux dans un paysage superbe. Au cours des 3 jours passés à Bardia, nous aurons vus beaucoup d’animaux. En tout cas je recommande vivement le Bardia adventure resort pour  l’accueil, l’hébergement, les repas,  les guides compétents, Raju le boss qui nous a bien dépanné (mais c'est une autre histoire!) et surtout merci à  Arjun, notre super guide!

Merci Arjun notre super guide

Légende:


*Téraï : c’est la partie népalaise de la plaine indo-gangétique qui couvre également une partie de l'Inde du Nord. La région est parsemée de prairies marécageuses, de savanes et de forêts tropicales

 

*bamboo stick  : bâton en bambou

 

*sal forest : c’est une forêt dominée par un arbre, le sal (Shorea robusta)

 

*langurs : ou appelés entelles, c’est  un singe de taille moyenne aux formes fines et élancées qui le distingue du macaque.

Écrire commentaire

Commentaires : 0