L’Iran vu par ma femme

C’est ma femme qui a voulu aller en Iran, j’avoue qu’elle n’a pas eu à me supplier pour que je veuille y retourner.

 

C’est en regardant un reportage sur le tourisme grandissant dans ce pays qu’on s’est dit «  il faut y aller avant que ça soit trop tard ».

 

Je lui ai tellement parlé de ce pays que j’avais adoré qu’elle a voulu aller voir par elle-même.

 

De retour d'Iran, je lui ai posé quelques questions, voici son ressenti et son expérience.

 

 


C’est ma femme qui a voulu aller en Iran, j’avoue qu’elle n’a pas eu à me supplier pour que je veuille y retourner. C’est en regardant un reportage sur le tourisme grandissant dans ce pays qu’on s’est dit «  il faut y aller avant que ça soit trop tard ». Je lui ai tellement parlé de ce pays que j’avais adoré qu’elle a voulu aller voir par elle-même. De retour d'Iran, je lui ai posé quelques questions, voici son ressenti et son expérience.

Sous le pont Khaju, Ispahan

As-tu eu des appréhensions à y aller malgré ton enthousiasme ?

Non, aucune appréhension, je partais confiante, malgré tout ce que l’entourage nous disait je répondais « tout va bien se passer ».

 

 

Qu’avais-tu comme image de ce pays avant ?

Je voyais de suite de jolies mosquées bleues et des gens gentils, grâce à ce que tu m’avais raconté de ton expérience.

 

 

A-t-on essayé de te dissuader d’y aller ?

Oui, plusieurs fois, parce que les gens n’arrivent pas à situer le pays, ils l’assimilent à l’Irak voisin par exemple. Et depuis les attentats en France, les gens ont une crainte des pays musulmans.

 

 

Quel est ton ressenti sur ton voyage ? Sur le pays ?

Une semaine c’est trop court, il y a tellement à voir, à faire, les gens sont tellement gentils. Ce voyage a été très intense. Beaucoup de rencontres et de paysages magnifiques.

 

C’est un pays varié, avec un fort passé historique et une richesse culturelle incroyable. Les mosquées, les bazars et les monuments sont splendides.

 

 J’ai voulu voir le désert pour la première fois, j’ai été servie !

 

 Je recommande de gouter au Gaz d’Ispahan, un délicieux nougat mou aromatisé d’eau de rose avec des morceaux de pistache, j’adore !

 

Le désert à Varzaneh

Ton coup de cœur du voyage ?

Rester 2 jours chez la famille de ton ami  Mohsen à Yazd. On a pu voir comment vivent les iraniens,  ils nous ont baladé dans des lieux non connus des touristes, ils nous ont ouvert des portes. Et malgré la barrière de la langue j’ai bien sympathisé avec Honieh, la femme de Mohsen, on s’adore !

 

 

Que penses-tu de la place de la femme en Iran ?

La femme a un peu 2 visages différents : chez elle et dans la rue.

 

Elles sont libres chez elles: habillées comme elles veulent, à l’occidentale, avec ou sans voile, elles osent montrer physiquement leurs sentiments à leur mari ; et surveillées dans la rue: elles doivent obligatoirement porter au minimum un foulard et une tunique pour cacher leurs formes. Elles sont plus dans la retenue dans la rue, mais ça ne les empêchent pas de se balader seules ou entres copines et de parler avec des étrangers.

On dirait qu’elles ont un rôle important dans la société, elles n’ont pas qu’un rôle de génitrice et de femme d’intérieur (en tout cas dans les villes que nous avons visité).

Place de l’Imam, Ispahan

As-tu croisé des femmes voyageant seules ou à plusieurs femmes  (mais sans hommes) ?

Oui, et c’est faisable, nous avons croisé des filles voyageant seules, comme ces australiennes rencontrées à Varzaneh et cette française rencontrée dans l’avion, qui avait voyagé seule dans le pays 2 ans auparavant.

L’iranien s’adresse aux femmes comme aux hommes, les hommes rencontrés nous parlaient à tous les deux, sans trop de distinction. Contrairement à d’autres pays où ils ne parlaient qu’à toi, comme au Sri Lanka, en Inde ou au Burkina par exemple.

 

 

T’es-tu sentie en insécurité ?

Jamais, au contraire, que de sourires et de « welcome to Iran» ou « hello ».

Place de l’Imam

Une anecdote?

Oui, dans le vol aller Istanbul/ Ispahan, la majorité des iraniennes s’est voilée à l’atterrissage à Ispahan. Et au retour, à peine entrées dans l’avion à l’aéroport d’Ispahan,  90% des iraniennes ont enlevé leur foulard et certaines ont même rajouté une couche de maquillage, amusant à voir. Comme quoi, c’est subi et pas choisi dans la grande majorité des cas.

 

 

Recommandes-tu cette destination ?

Oui mais pas à n’importe qui. Il faut être ouvert et être prêt à respecter les coutumes du pays.

 

 

Quels conseils donnes-tu aux femmes qui désirent s’y rendre ?

Ne pas avoir peur, respecter les consignes vestimentaires (tunique et foulard) sans trop en faire.

 

 

Un dernier mot ?

On y retourne quand ?

Avec Honieh dans le désert près de Yazd

Voilà son ressenti, en espérant que cela aide à avoir une autre image de ce pays ou que cela incite des femmes à y aller. Bien sûr la situation de la femme en Iran n’est pas idéale, loin de là, mais ce n’est pas non plus l’Arabie Saoudite par exemple. En tout cas moi j’ai eu le même ressenti que ma femme. N’hésitez pas à y aller.

Écrire commentaire

Commentaires : 9
  • #1

    Tel (lundi, 30 mai 2016 10:36)

    Super expérience ! Merci pour ce témoignage Fanny !
    C'est vrai que ça a l'air magnifique

  • #2

    Etiennette (jeudi, 02 juin 2016 10:06)

    C'est exactement ce que j'ai vécu lors de notre voyage en 2014 : des gens cultivés, accueillants, et très heureux de voir des "voyageurs" dans leur pays. Nous avons fait des rencontres fabuleuses. Il faut, effectivement, respecter les us et coutumes du pays et vous passerez un très bon moment.

  • #3

    selamat jalan (jeudi, 02 juin 2016 19:18)

    Merci Tel et Etiennette pour vos commentaires.
    Oui, j'avais oublié de dire qu'ils sont cultivés, les conversations avec eux étaient très instructives et nous avons été surpris par leur calme, ils ne parlent pas fort. Nous y retournerons, c'est sûr!

  • #4

    DH (mercredi, 08 juin 2016 16:20)

    En fait, les médias nous donnent une très mauvaise image et torture notre imaginaire...

  • #5

    selamat jalan (mercredi, 08 juin 2016 22:51)

    Exactement, il faut s'en méfier des médias...

  • #6

    sally (mercredi, 24 août 2016 11:03)

    bonjour
    je lis avec plaisir cet article car moi aussi je suis une femme et moi aussi jai des appréhensions car je compte partir bientot en Iran. Jai été invitée par des amis qui habitent Teheran et apres avoir essuyé plusieurs fois des refus , jai décidé cette fois ci de sauter le pas et de tenter l'aventure dans ce beau pays .Je vous ecrirai mes ressentis de retour de voyage mais en tout cas , cet article m'a donné un peu de baume au coeur et cest avec joie et impatience que jattends ce voyage ! merci a vous et votre femme :)

  • #7

    selamat jalan (mercredi, 24 août 2016 12:10)

    Bonjour Sally,
    Vous avez essuyé des refus de qui?
    Avez-vous lu mes autres articles sur l'Iran ("Varzaneh" et "welcome to Iran")?
    Mon conseil: allez-y sans crainte, pour moi l'Iran est le pays où j'ai eu le meilleur accueil, et aucun sentiment d'insécurité.
    Merci de nous écrire vos impressions de retour de voyage.

  • #8

    Lou (lundi, 06 février 2017 23:08)

    Bonjour, Merci pour cet article. Nous souhaitons partir pour l'Iran cet été avec une amie, ce témoignage nous conforte dans notre idée malgré les dissuasions de nos proches. Voyager en Iran et être une femme c'est possible! Hâte de découvrir la beauté et toutes les richesses de ce pays

  • #9

    selamat jalan (mardi, 07 février 2017 09:32)

    Je suis content que cet article vous ait aidé. Bien sûr qu'être une femme et voyager en Iran est possible! Avant ma première visite en Iran en 1999, j'avais rencontré une dame qui y voyageait depuis longtemps en Iran et toujours toute seule.
    N'ayez crainte et surtout n'écoutez pas les proches qui amalgament et mettent tous les pays musulmans dans le même panier (Syrie, Irak, Yémen,...), que connaissent-ils de ce pays?
    Je le répète: c'est un pays sûr (sauf frontières avec Pakistan et Afghanistan) et l'accueil est le meilleur que j'ai rencontré dans le monde!
    N'hésitez pas à consulter mes autres articles sur le pays ("varzaneh la reine du désert", "retrouvailles à Yazd" et "welcome to Iran".
    Je répondrai avec plaisir à toutes vos interrogations.